Les nouvelles énergies renouvelables

Quelles sont les énergies renouvelables du futur ?

 

Si l’humanité continue ainsi à produire de manière industrielle plus qu’elle n’en a besoin et en pillant les ressources non renouvelables de la Terre, notre planète sera bientôt épuisée. La transition vers des modes de consommations plus doux et plus respectueux de notre environnement devient de plus en plus urgente, à mesure que la trace de notre activité polluante grandit (notamment le réchauffement climatique, conséquence directe de toute cette pollution). Il est temps d’agir pour notre avenir, pour l’avenir de notre planète et pour celui de nos enfants.

Les énergies renouvelables déjà présentes dans notre environnement

 

Nous connaissons tous les principales sources renouvelables présentes dans notre imaginaire, que de nombreuses sociétés énergétiques exploitent déjà. Elles alimentent beaucoup d’appareils de notre quotidien.

Le solaire

 

Il y a déjà, bien évidemment, l’énergie solaire. À petite échelle, elle dépend de l’ensoleillement d’une région. Mais à plus grande échelle, il s’agit d’une source très puissante et inépuisable. La meilleure façon de la capter, c’est la mise en place de panneaux photovoltaïques exposés à la lumière du soleil. Il en existe de toutes tailles, de plusieurs mètres de diamètres qui recouvrent des plaines entières pour une consommation industrielle, à une plaque de quelques centimètres que vous pouvez vous procurer facilement et connecter à un petit appareil électrique pour le faire fonctionner.

L’hydraulique

 

Il s’agit, en gros, de la puissance de l’eau qu’on essaie de canaliser. Généralement, il s’agit du débit d’une rivière que l’on contrôle et que l’on capte à l’aide de barrages. Mais il peut également s’agir de courants marins ou des marées océaniques par exemple. L’hydraulique est une science difficile à maîtriser et surtout il faut faire attention à ce qu’elle n’affecte pas trop l’environnement. Car contrairement au rayonnement solaire, retenir les flux aquatiques peut avoir de terribles impacts sur la nature (assèchement de lacs, baisse de niveaux de la mer, accidents de barrages…).

L’éolien

 

Tout le monde a déjà vu une éolienne, que ce soit dans un champ ou au large de la mer. Comme le solaire, capter l’énergie du vent par ce moyen n’a pas d’impact sur l’environnement. Sur des plaines venteuses, le vent est récupéré pour faire tourner de grosses turbines productrices d’électricité (c’est un peu le concept du moulin à vent). Contrairement à une pensée très répandue, ce ne sont pas les Européens qui sont les champions du monde de l’éolien, mais les Chinois et les Américains.

La biomasse

 

Cette source semble également inépuisable, puisqu’il s’agit de la conversion en puissance de matières organiques, qu’elles proviennent d’animaux, de végétaux, d’algues, mais aussi de champignons, par un processus de combustion, de méthanisation ou de nombreuses autres transformations chimiques. En France, de nombreux acteurs économiques financent activement toutes ces sources d’énergies renouvelables, vous trouverez ici des informations complémentaires à ce sujet.

De nouvelles énergies renouvelables à développer à l’avenir

 

Au-delà de ces quatre piliers de l’énergie renouvelable que sont le solaire, l’hydraulique, l’éolien et la biomasse, il existe de nombreuses pistes à explorer, dont certaines n’ont sans doute pas encore été découvertes. Il y a déjà la géothermie, qui puise dans le sol de quoi alimenter du chauffage ou de la production d’électricité. Des recherches scientifiques commencent à peine à étudier ce qu’on appelle le thorium, un minerai encore controversé qui pourrait générer une sorte de « nucléaire propre ». D’autres recherchent visent aussi à fabriquer de la biomasse à partir de bactéries, ce qui ouvrirait la porte à des possibilités énergétiques quasiment infinies. Enfin, notons les progrès récemment réalisés en matière d’osmotique, une source qui veut alimenter des turbines en jouant de l’attraction de molécules d’eau douce par des molécules d’eau salé via une membrane spéciale.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*