Passer à l’énergie alternative

La question énergétique et écologique est cruciale et concerne l’ensemble des êtres vivants. C’est pourquoi il est temps d’abandonner ou de diminuer sérieusement l’exploitation des énergies fossiles comme le pétrole ou des énergies produisant trop de déchets toxiques comme le nucléaire.

 

Qu’est-ce que l’énergie alternative ou renouvelable ?

L’énergie alternative englobe tout les types d’énergies produits naturellement qui se recyclent plus vite que l’homme ne les consomme.

C’est le cas de l’énergie solaire, de l’énergie éolienne ou encore de l’énergie hydraulique qui sont les plus utilisées. Ces sources d’énergie sont donc potentiellement inépuisables.

De plus ces énergies ont un intérêt écologique, puisque contrairement aux énergies fossiles comme le pétrole, elles n’engendrent aucun déchet et ne produisent pas de dioxyde de carbone donc sont non polluantes pour l’environnement.

Malheureusement, les énergies renouvelables ne représentent qu’à peine 10% de l’énergie produite sur le sol français.

 

Les principales sources d’énergie alternative

Elles sont au nombre de 5 :

  • l’énergie solaire (solaire photovoltaique et thermique à basse et haute température = 3% de l’énergie renouvelable en France).
  • l’énergie éolienne = 8% d’énergie.
  • l’énergie hydraulique et hydroélectrique = 20.5 % d’énergie ainsi que les énergies marines, = 0.2 %.
  • la biomasse ( à partir du bois, du gaz, ainsi que les biocarburants) plus de 50 % d’énergie.
  • la géothermie (chaleur de la terre = 1%).

 

Lorsqu’on regarde cette liste, on se rend facilement compte que tous les éléments présents sur notre planète sont exploitables d’une façon ou d’une autre.

Les éoliennes et les barrages qui font partis de notre paysage depuis un moment exploitent la puissance du vent et des chûtes d’eau. Ceux-ci servent à produire de l’électricité en grande quantité. Ce sont d’ailleurs les deux sources d’énergie alternative les plus utilisées en Europe.

L’énergie solaire est de plus en plus courante et encouragée.

Notamment avec l’apparition des panneaux solaires photovoltaïques présents sur les toits des maisons et bâtiments. Cette énergie permet de produire de l’électricité à partir de la lumière du soleil et peut être utilisée de manière directe ou être stockée en batterie.

Cette énergie est néanmoins dépendante des zones d’ensoleillement et de l’orientation des panneaux solaires. Elle est donc difficilement exploitable dans certaines régions, tout comme les éoliennes.

Viennent ensuite les matériaux d’origine biologique comme le bois (biomasse), le gaz (biogaz), qui sont utilisés comme combustibles dans le but d’obtenir de l’électricité, de la chaleur ou des biocarburants.

La géothermie

La géothermie permet d’obtenir de l’énergie grâce à l’exploitation de la chaleur produite par les sous-sols. Il existe plusieurs façons d’utiliser cette source d’énergie ; profonde ou peu profonde et à basse ou haute température, dans le but de produire de la chaleur ou de l’électricité. Son exploitation varie selon la localisation et les besoins en énergie. La géothermie est la première source d’énergie renouvelable en île de France.

D’autres sources d’énergie

Il existe aussi d’autres sources d’énergies renouvelables qui sont moins exploitées car les scientifiques et chercheurs sont encore en train de les tester. Cependant, certaines d’entre elles sont très intéressantes et pourraient bientôt être exploitées à large échelle. C’est le cas des hydroliennes (éoliennes sous-marines) qui permettent d’utiliser l’énergie des courants et des marées. Elles ont le sérieux avantage de produire une énergie inépuisable, prévisible et sans déchets.

Pour plus de renseignements sur les énergies alternatives, vous pouvez consulter les sites suivants :

energies-renouvelables.org et energie-alternative.fr.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*